Calendrier des allergies

De nombreuses personnes du monde entier souffrent de rhinite allergique, une affection qui survient lorsque vous inhalez quelque chose à laquelle vous êtes allergique. Les déclencheurs les plus fréquents sont le pollen, les squames d’animaux et la poussière. La rhinite allergique provoque une multitude de symptômes, souvent au niveau des fosses nasales. Éternuements, nez bouché et écoulement nasal sont trois soucis fréquents, chaque respiration en devient une épreuve. Outre l’irritation nasale et les problèmes de sinus, vous pouvez souffrir d’yeux rouges, larmoyants ou qui démangent, d’une respiration sifflante, d’un sentiment d’oppression au niveau de la poitrine et d’essoufflement.

Saisons des allergies

Les allergies peuvent être plus fréquentes à certaines périodes de l’année. Le rhume des foins peut plus particulièrement toucher certaines personnes durant les mois les plus chauds, car la maladie peut être causée par le pollen de nombreuses plantes et graminées différentes. Les personnes sont le plus souvent touchées au printemps et en été – c’est pourquoi le rhume des foins est connu comme étant une allergie saisonnière.

Comme de nombreuses personnes souffrent du rhume des foins – entre 10 et 25 % des personnes occidentales – il est logique d’essayer de contrôler la maladie et d’en minimiser, si possible, les symptômes.

Le problème du pollen

Le problème du pollen

De petits grains de pollen, d’environ 0,006 micromètre, sont libérés au printemps et en été par des plantes en floraison. Les différentes plantes libèrent leur pollen à différentes périodes de l’année, de sorte que – sans un test d’allergie précis – il est difficile de déterminer exactement à quoi vous êtes allergique.

Ces petites quantités d’ADN sont enveloppées par une protéine puissante qui protège la matière génétique présente à l’intérieur. Cette enveloppe peut provoquer une réaction allergique chez certaines personnes, car l’organisme la considère à tort comme des bactéries nocives ou un virus. L’organisme libère alors une substance appelée histamine dans le sang pour combattre les corps étrangers, ce qui provoque une sinusite et une irritation des voies respiratoires et des yeux.

Ces symptômes se développent généralement dans les minutes qui suivent l’inhalation de l’allergène, même si parfois, les symptômes peuvent se développer progressivement en l’espace de quelques heures.

Bien que ces symptômes soient le résultat des efforts de notre corps pour se protéger, le rhume des foins peut entacher fortement la plus agréable période de l’année. Beaucoup de personnes allergiques ont l’impression d’avoir la grippe tout l’été.

Calendrier des allergies

Pour les personnes souffrant d’allergies saisonnières, il peut être très utile d’utiliser un calendrier des allergies. Ce calendrier général indique le moment où les plantes allergènes primaires fleurissent (et donc libèrent du pollen). Il est important de se rappeler qu’il existe de nombreuses variables, telles que la région où vous vivez (plus de prairies, plus de pollen) et son altitude. L’intensité de la saison des pollens varie également d’une année à l’autre, en fonction des conditions météorologiques.

La saison peut également varier d’un pays à l’autre et, au sein d’un même pays, elle peut varier d’une année à l’autre. Pour connaître les quantités de pollen, consultez les prévisions météorologiques locales jusqu’à cinq jours à l’avance. En général, vous pouvez vous attendre à ce que le calendrier des allergies ressemble à cela pour les pays de l’hémisphère nord:

Pollen d’arbres – de la fin mars à la mi-mai.
Pollen de graminées – de la mi-mai à juillet.
Pollen des mauvaises herbes – de fin juin à septembre.

Vous pouvez trouver ici des liens vers les calendriers des pollen par pays et/ou les quantités de pollen dans les pays européens.

Comment faire face aux allergies saisonnières?

Bien que les allergies saisonnières soient assurément gênantes et perturbatrices dans votre quotidien, il existe des moyens de contrôler les symptômes. Le moyen le plus efficace est d’éviter complètement l’exposition au pollen. C’est toutefois très difficile, surtout pendant les mois d’été, lorsque vous voulez sortir.

> Si vos symptômes sont légers, il devrait suffire de les traiter lorsqu’ils apparaissent.
> Toutefois, si vous êtes fort touché(e), envisagez de prendre des antihistaminiques (qui peuvent prévenir une réaction allergique) juste avant le début de la saison des pollens.

Vous pouvez également soulager vos symptômes de plusieurs façons naturelles et, avec le bon traitement, il est également possible de prévenir les symptômes avant leur apparition.

Conseils de prévention

> Avant et pendant la saison des pollens, essayez de vous laver régulièrement le nez avec un produit naturel comme PHYSIOMER®, composé à 100 % d’eau de mer. Il est cliniquement prouvé qu’il aide à prévenir les symptômes de la rhinite allergique avant qu’ils ne se manifestent en gardant le nez propre. PHYSIOMER® Sinus Spray constitue une excellente solution pour la plupart des adultes et des enfants.

> Portez des lunettes de soleil bien couvrantes pour empêcher que le pollen ne pénètre dans vos yeux lorsque vous êtes à l’extérieur. Cela devrait permettre de minimiser les yeux rouges, larmoyants et qui démangent suite aux allergies saisonnières.

> Prenez régulièrement une douche et changez de vêtements après chaque sortie pour éliminer le pollen présent sur votre corps.

> Bien que ce ne soit pas toujours possible, il est conseillé de rester à l’intérieur lorsque les quantités de pollens dans l’air sont importantes.

> Appliquez une petite quantité de vaseline autour de votre nez pour vous empêcher d’inhaler le pollen.

 

Parcourez toute la gamme PHYSIOMER® pour adultes pour trouver la solution qui vous convient le mieux.

PHYSIOMER®, tous les bienfaits de l'eau de mer pour mieux respirer