Rhinites allergiques : diminuer leur fréquence et leur intensité

Traitement rhinite allergiqueIntermittente quand elle est liée aux allergènes des pollens, graminées, ou persistante quand elle implique les allergènes d’acariens, poils d’animaux, moisissure, la rhinite allergique concerne 9 fois sur 10 des sujets de moins de 40 ans et plus souvent les hommes(1). Il ne faut pas confondre rhinite allergique et rhinite professionnelle qui est déclenchée par l’exposition à certaines substances (les colles, peintures, résines…) et n'a pas de caractère inflammatoire, tout comme la rhinite liée à l'alimentation (poissons, arachide, caféine...).

La rhinite allergique, qu’est-ce que c’est ?

Inflammation de la muqueuse nasale lors du contact répété avec un ou plusieurs allergènes, la rhinite allergique se traduit par deux symptômes minimum comme l’obstruction nasale, secrétions aqueuses, larmoiements, prurit…

Les complications possibles d'une rhinite

La rhinite allergique peut devenir très perturbante pour la qualité de vie notamment par les troubles du sommeil qu’elle entraine. Une problématique critique quand elle devient aussi génératrice d’absentéisme professionnel. Les sujets sensibles aux rhinites allergiques sont aussi plus exposés aux infections ORL(1).

Rhinite allergique, pourquoi agir vite…

Certains traitements médicamenteux traditionnels de la rhinite allergique présentent des effets secondaires indésirables. Il convient d'en évaluer le ratio bénéfice/risque et de prévenir leur usage grâce au lavage nasal PHYSIOMER :
  • les vasoconstricteurs : effet rebond, dépendance…
  • les antihistaminiques : somnolence, prise de poids…
  • les corticostéroïdes inhalés : assèchement des muqueuses, retard de croissance chez l’enfant…

Comment bien traiter  la rhinite allergique ?

La première mesure consiste à éviter l’allergène. La désensibilisation reste le seul traitement étiologique.
Efficaces et bien tolérées, les solutions salées sont recommandées par les ORLs en relais ou en association des traitements médicamenteux en cas de rhinite allergique ou rhinite professionnelle(1-4).
Pour soulager la crise de rhinite allergique, utilisez le décongestionnant nasal PHYSIOMER Sinus, à raison de 2 à 3 fois par jour. PHYSIOMER réduit de 68% la symptomatologie nasale des patients souffrant de rhinite allergique(2).
En traitement adjuvant, PHYSIOMER améliore l’efficacité des topiques et en réduit l’utilisation. Après 2 semaines d’utilisation, le recours aux corticoïdes n’est plus nécessaire(2).

Comment prévenir la rhinite allergique?

Avec les Normal Jet et Strong Jet, PHYSIOMER permet de prévenir efficacement l’apparition des épisodes allergiques et limite la propagation de la réaction inflammatoire(5,6).
 
PHYSIOMER offre de nombreux avantages aux malades sujets à la rhinite allergique(2) :
  • Une action décongestionnante
  • Un soin qui ne dessèche pas et ne créé pas d’addiction
  • Un soin qui n’abîme pas la muqueuse nasale
  • Un soin naturel qui peut être utilisé chez la femme enceinte ou allaitante(7) ainsi que chez les patients à risque (diabétiques, patients atteints de troubles cardiaques, de désordres de la thyroïde, seniors et polymédicamentés, asthmatiques…)
(7) En raison de la présence d’huiles essentielles, ne pas utiliser Physiomer Eucalyptus en cas de grossesse, d’allaitement ni d’allergie à un des composants.
 



Bibliographie
(1) Recommandations Vidal : rhinite allergique, juillet 2013
 (2) Poster N° 1183 American Rhinologic Society Combined Spring Meetings San Diego USA April2007.
(3) Nikolaidis et al. Influence of intranasal sterile isotonic seawater applications on xylometazoline administration : an experimental study in pigs, Auris Nasus Larynx 37 (2010) 71-76
(4) Garavello et al. Hypersaline nasal irrigation in children with symptomatic seasonal allergic rhinitis : a randomized study, Pediatric Allergy Immunol 2003, 14:140-143
(5) Tabary O. & Al., INSERM U 314. Physiomer reduces the chemokine interleukin-8 production by activated human respiratory epithelial cells. Eur Respir J 2001 ; 10 : 1-6.
(6) Slapak I, Skoupa J, Strnad P, Hornik P ; Efficacy of isotonic nasal wash (seawater) in the treatment and prevention of rhinitis in children ; 2008 ; Archives Otolaryngology Head Neck Surgery ; vol 134 ; n° 1 ; pp 67-74